<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=8;FF=3;OtherUA=4" />

<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=EmulateIE7" />

Prière

« Heureux si tu résistes au réflexe de condamner,

tu connaîtras la joie de ne pas juger

et d’être toi-même pardonné » (C. Bernard)

 

Jamais homme n’a respecté les autres comme cet homme.

Pour lui, l’autre est toujours plus et mieux que ce à quoi les idées reçues tendent à le réduire. Il voit toujours en celui ou celle qu’il rencontre un lieu d’espérance, une promesse vivante, un extraordinaire possible, un être appelé, par-delà et malgré ses limites, ses péchés et parfois ses crimes, à un avenir tout neuf.

Il ne dit pas : cette femme est volage, légère, sotte : il lui demande un verre d’eau et lui parle.

Il ne dit pas : voilà une pécheresse publique !

Il dit : voilà quelqu’un sur le chemin du Royaume !

Il ne dit pas : celle-ci n’est qu’une adultère.

Il dit : je ne te condamne pas. Va et ne pèche plus.

Il ne dit pas : éloignez cette hystérique qui veut toucher mon manteau.

Il l’écoute, lui parle et la guérit.

Il ne dit pas : ces enfants ne sont que des gosses.

Il les embrasse et nous demande de leur ressembler !

Il ne dit pas : voilà un fonctionnaire véreux !

Il s’invite à sa table et assure que sa maison a reçu le salut.

Il ne dit pas : ce centurion n’est qu’un occupant.

Il dit : je n’ai jamais vu pareille foi en Israël.

Il ne dit pas : cet individu n’est qu’un hors-la-loi.

Il dit : aujourd’hui, tu sera avec moi dans le paradis.

Il ne dit pas : ce fanfaron n’est qu’un rénégat.

Il dit : Pierre, m’aimes-tu ?

Jésus n’a jamais dit : Il n’y a rien de bon dans celui-ci, dans celui-là.

De nos jours, il n’aurait jamais dit : ce n’est qu’un intégriste, un moderniste, un gauchiste, un mécréant, un illuminé…

Pour lui, les autres, quels qu’ils soient, sont toujours des êtres aimés de Dieu.

Jamais homme n’a respecté les autres comme cet homme. Il est unique.

Il est le Fils unique de Celui qui fait briller son soleil sur les bons et sur les méchants.

Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de nous, pécheurs !

 

Mgr Albert Decourtray

Extrait d’ « Annales »

 Jésus et le respect des autres