<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=8;FF=3;OtherUA=4" />

<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=EmulateIE7" />

Prière

Ces mains qui façonnent…

                      Tu n’étais rien encore, déjà, je t’entrevoyais.

                      Ce que tu deviendrais, moi seul, je le concevais.

 

                      Comme l’argile dans les mains du potier,

                      O toi, mon peuple, longtemps je t’ai pétri.

 

                      De la terre pétrie, je tirerai une forme ;

                      À la glaise meurtrie, j’insufflerai la vie.

 

                      Si le vase est manqué, comme il arrive à la glaise,

                      Toujours sans me lasser, je te refaçonnerai.

 

                      Dans la paume de ma main, tu sais, tu restes gravé.

                      Je ne peux t’oublier, j’ai dit : je tiens mon projet !

 

 

Ces mains qui louent…

                      Louez Dieu avec les sonneries du cor,

                      louez-le avec la harpe et la cithare,

                      louez-le avec la danse et le tambour,

                      louez-le avec des cordes et des flûtes,

                      louez-le avec les cymbales sonores,

                      louez-le avec les cymbales triomphantes.

                      Que tout ce qui respire loue le Seigneur !

                      Alléluia !

                                                                 Psaume 150

 

 

Ces mains qui communiquent…

                      Non, je ne suis pas sur Facebook !

                      Je ne tiens pas à voir ma vie privée étalée au grand jour…

                      Et je m’en trouve bien !

                      Beaucoup voient dans le réseau

                      une nouvelle manière d’être…

                      « Je surfe, donc je suis ! »

                      Je suis visible et active sur la Toile,

                      donc j’existe aux yeux du monde…

                      J’ai la garantie d’être insérée

                      dans un réseau mondial d’amis…

                      Seulement l’amitié, ça s’entretient,

                      et mes journées ne sont pas extensibles…

                      Je préfère donner du temps à mes véritables amis

                      qui, eux, seront là en cas de coup dur !...

                      Je ne nie pas les avantages de ce réseau social planétaire,

                      qui est un formidable outil de contact et de communication.

                      Mais faut-il être transparent au risque de devenir invisible

                      pour que la vie vaille la peine d’être vécue ?

 

Geneviève de Simone-Cornet,

« Echo Magazine »

 

 

Ces mains qui offrent…

                      Il suffit de si peu de choses,

                      des mains, des fleurs et leur parfum,

                      et l’envie me prend de te dire merci, Seigneur.

 

                      Il suffit de si peu de choses,

                      une lettre le matin, une visite le soir,

                      et l’envie me prend de te dire merci, Seigneur.

 

                      Il suffit de si peu de choses,

                      un paysage que la neige habille, le soleil qui reparait,

                      et l’envie me prend de te dire merci, Seigneur.

 

                      Il suffit de si peu de choses,

                      une main chaleureuse, un regard de tendresse,

                      et l’envie me prend de te dire merci, Seigneur.

 

                      Il suffit de si peu de choses…

 

                      Charles Delhez,

extrait de « Prières de la famille »

 

 

Ces mains qui parlent…

                      Quand ta main transmet la pensée au papier,

                      Laisse courir les mots comme les lettres de l’alphabet :

                      B comme Babel, porte qui ouvre à Dieu et à l’homme,

                      B comme Bible, porte qui ouvre à l’écriture d’une histoire sacrée,

                      B comme Bethléem, porte qui s’ouvre au divin,

                      B comme Bonheur, porte qui ouvre à la vie.

                      Quand ta main transmet ta pensée au papier,

                      le papier ouvre les portes de ton cœur

                      pour faire éclater partout son bonheur !

 

 

Ces mains qui construisent…

                      « Mon mari a les mains en or », nous dit une jeune femme,

                      « il sait tout faire ».

                      Il (elle) fait tout ce qu’il (elle) veut de ses dix doigts,

                      entend-on parfois.

                      Bel éloge des mains, bel éloge du travail manuel,

                      quel qu’il soit.

                      Fait avec amour, dans le respect de l’homme,

                      ce travail épanouit, il dévoile une part de beauté.

                      Si humble soit-il, il requiert de la réflexion.

                      Les mains au service de la pensée,

                      la pensée au sens large qui, par ailleurs,

                      nourrit notre esprit.

                      Corps et esprit, indissociables.

                      Je me prends à regarder différemment ce qui m’entoure.

 

Germaine Dury,

dans la Croix du dimanche

 

 

Ces mains qui montrent la vie...

                      Seigneur Jésus, tu es venu nous montrer la vie.

                      Et tu l’as fait à travers un message tout simple :

                      « Que vos paroles soient le fruit de votre cœur ! »

                      Oui, parler avec son cœur,

                      dire des mots vrais, des mots justes,

                      jaillis du fond du cœur, là où vibre ce qui nous fait vivre.

                      Chaque geste nous trahit : le pire comme le meilleur.

                      Ne soyons pas trop sûrs de nous.

                      Que notre cœur se laisse toucher

                      comme l’enfant qui avance en confiance.

                      Oui, Seigneur notre Dieu, ton message est simple :

                      « Que vos paroles soient le fruit de votre cœur ! »

 

Christine Reinbolt

 

 

Ces mains qui renouvellent…

                      Dès que quelqu’un est uni au Christ, il est un être nouveau :

                      ce qui est ancien a disparu, ce qui est nouveau est là.

                      Tout cela vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ…

 

                      Les Églises chrétiennes de Judée ne me connaissaient pas.

                      Elles avaient seulement entendu dire

                      que celui qui les persécutait autrefois prêchait maintenant

                      la foi qu’il s’efforçait alors de détruire.

                      Et elles louaient Dieu à mon sujet.

 

                      Personne ne peut voir le Royaume de Dieu

                      s’il ne naît pas de nouveau…

                      s’il ne naît pas d’eau et d’Esprit…

                      Le vent souffle où il veut ; tu entends le bruit qu’il fait,

                      mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va.

                      Voilà ce qui se passe pour quiconque naît de l’Esprit de Dieu !

 

 

Ces mains qui tissent…

                      L’Église est « Jésus Christ prolongé et communiqué »…

                      Elle n’est pas un objet que je critique ou admire…

                      Elle m’habite, elle m’est intérieure.

                      Elle me fait naître à la vie de Dieu.

                      Elle est mystère, elle est plus que ce qu’elle laisse voir.

                      C’est la vie même du Christ qui en est la sève… ;

                      C’est le Christ qui est le fil reliant tous les éléments du tissu.

                      C’est cette vie du Christ qui est la réalité profonde de l’Église.

                      C’est cette vie du Christ en chaque chrétien

                      Qui assure la cohésion de tous les membres de l’Église !

 

Livret d’Issoudun

 

 

Ces mains qui rassurent…

                      Il existe des remèdes et des soins appropriés

                      pour tous les genres de maladies.

                      Mais s’il n’y a pas de mains pleines de douceur pour servir

                      et des cœurs remplis de générosité pour aimer,

                      je ne crois pas que l’on puisse jamais réussir

                      à guérir cette terrible maladie qui consiste à ne pas se sentir aimé.

 

Mère Térésa,

extrait de « Une main de tendresse »

 

 

Ces mains qui prient...

                      Chaque nomination de Marie que nous saluons

                      est comme un repère solide qui nous oblige à nous reprendre,

                      comme le moyen d’un coup de reins à contre-courant.

                      À chaque recommencement de l’Avé,

                      nous redevenons cet ange qui la salue par son nom,

                      et nous ne faisons plus qu’un avec cette saluée.

                      Pas un mouvement de son cœur et de sa pensée

                      jusqu’aux fondations de son être qui nous échappe.

 

Paul Claudel

 

 

 

Pour voir la suite, cliquez sur ce lien...

 Entre nos mains, tu es le pain.   Entre nos mains, tu es la vie.