<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=8;FF=3;OtherUA=4" />

<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=EmulateIE7" />

Prière

V.   L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie

R.   Et elle conçut par l’opération du Saint-Esprit.

 

Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

 

V.   Voici la Servante du Seigneur.

R.   Qu’il me soit fait selon votre parole.

 

Je vous salue Marie...

 

V.   Et le Verbe s’est fait chair.

R.   Et il a habité parmi nous.

 

Je vous salue Marie ...

 

V.   Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.

R.   Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

 

Prions. Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par Jésus, le Chris,  notre Seigneur.

 

R.   Amen.

V.   Angelus Domini, nuntiavit Mariae.

R.   Et concept de Spiritu Sancto.

 

Ave Maria, gratia plena. Dominus tecum. Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructus ventris tui, Iesus.

Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

V.   Ecce ancilla Domini.

R.   Fiat mihi secundum verbum tuum.

 

Ave Maria, gratia plena...

 

V.   Et Verbum caro factum est.

R.   Et habitavit in nobis.

 

Ave Maria, gratia plena...

 

V.   Ora pro nobis, sancta Dei Genitrix.

R.   Ut digni efficiamur promissionibus Christi.

 

Oremus. Gratium tuam, quaesumus, Domine, mentibus nostris infunde ; ut qui, Angelo nuntiante, Christi Filii tu incartionem cognovimus, per passionem eius et crucem, ad resurrectionis gloriam perducamur. Per Christum Dominum nostrum.

 

R.   Amen.

 L’Angélus

(Français / Latin)

Trois fois par jour, le matin, à midi et le soir, aux clochers de la plupart des églises, les cloches tintent trois fois trois coups suivis d’une volée. Il s’agit d’une habitude du 14° siècle, encouragée depuis par de nombreux papes : la prière de l’Angélus par laquelle l’Église médite les récits de l’Incarnation et de l’Annonciation. Ce résumé de l’histoire du salut met l’accent sur le « Oui » de Notre-Dame.

 

Durant le temps pascal (de Pâques à la Pentecôte), la récitation de l’Angélus est remplacée par celle du Régina coeli.