<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=8;FF=3;OtherUA=4" />

<meta http-equiv="X-UA-Compatible" content="IE=EmulateIE7" />

Prière

te voilà, mon Dieu. Tu me cherchais ?

Que me veux-tu ? Je n’ai rien à te donner.

Depuis notre dernière rencontre

je n’ai rien mis de côté pour toi.

Rien… pas une bonne action. J’étais trop lasse.

Rien… pas une bonne parole. J’étais trop triste.

Rien que le dégoût de vivre, l’ennui, la stérilité.

               - Donne !

 

La hâte, chaque jour, de voir la journée finie,

sans servir à rien,

le désir de repos loin du devoir et des œuvres,

le détachement du bien à faire,

le dégoût de toi, ô mon Dieu !

               - Donne !

 

                                      La torpeur de l’âme,

                                      le remords de ma mollesse

                                      et la mollesse plus forte que le remords…

                                                     - Donne !

 

                                      Le besoin d’être heureuse,

                                      la tendresse qui brise la douleur

                                      D’être moi sans recours…

                                                     - Donne !

 

                                      Des troubles, des épouvantes, des doutes…

                                                     - Donne !

 

                                      Seigneur ! Voilà que, comme un chiffonnier,

                                      tu vas ramassant des déchets, des immondices.

                                      Qu’en veux-tu faire, Seigneur .

                                                     - Le royaume des Cieux.

 

Marie Noël, Notes intimes

Ed. Stock

Extrait d’ « Annales »

 Donne